Séances 2021

La séance du17 avril 2021 ne pouvant se tenir, la Société vous propose uen présentation par le conférencier en attendant une séance en « présentiel » !

Evolution du territoire en 1764 au travers les relations conflictuelles entre les villes d’Arbois et Salins en vue de la réhabilitation du chemin Vinetier, par Gérard Vandais

Un contentieux s’enclencha et commença à prendre une mauvaise tournure entre ces deux villes début 1764.

Ce contentieux au départ fut soumis aux décisions de l’Intendant de Franche-Comté.

Les officiers municipaux d’Arbois avaient obtenu de Monseigneur Jean Louis Moreau de Beaumont alors intendant de la généralité de Besançon de mi-1750 à 1754, les ordres nécessaires à la remise en état complète d’un chemin tirant d’Arbois à l’entrepôt du bois Chaillet, passant par Pont d’Héry, pour transporter les produits de leurs commerces au-delà de Jougne par Pontarlier.

Ce chemin s’appelait le chemin Vinetier.

 L’une des causes de cette discorde fut le libre commerce du vin.

 La ville d’Arbois ainsi que toutes les communautés du bailliage d’Arbois considérant que le rétablissement de ce chemin de communication selon les conceptions de l’époque, allant d’Arbois à cet entrepôt était d’une nécessité indispensable, soit pour le débit de leurs vins qui était leur seul commerce, soit pour se procurer des fourrages qui leur manquaient, en appelèrent à l’Intendant pour obtenir la restauration de ce chemin depuis leur ville. Ce conflit va durer jusqu’en 1767.

Le dénouement en fut assez marquant, la ville de Salins voulu en faire une affaire d’Etat, les décisions finales rendues furent sévères pour certains et dans l’esprit du temps pour d’autres, réservant beaucoup de surprises.

Extrait de la carte de la province de Franche Comté dressée à l’initiative de J.Querret, 1765, ADD 1C/2319/2.

Fermer le menu